MENU

Au tour des étoiles de 1997 à aujourd’hui d’être dévoilées

Equipes1997-2019

Québec, le jeudi 24 janvier 2019 — C’est ce matin que la direction des Remparts de Québec a fait connaître les joueurs formant l’équipe d’étoiles pour l’époque de 1997 à aujourd’hui.  Rappelons que dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de la LHJMQ, les Remparts invitaient les amateurs à voter pour les joueurs de leurs équipes d’étoiles pour la période de 1969 à 1985 et pour celle de 1997 à aujourd’hui.  Les joueurs sélectionnés des deux équipes, et qui pourront être à Québec, seront présentés à la foule en avant-match, le vendredi 1er février prochain, alors que les Remparts affronteront les Sea Dogs de Saint John, à compter de 19 heures, au Centre Vidéotron.   Les Remparts profiteront également de cette soirée spéciale pour rendre hommage à Maurice Filion, alors qu’une bannière sera hissée au toit du Centre Vidéotron.  Cette bannière viendra immortaliser à tout jamais le travail accompli par ce grand homme de hockey, autant avec les Remparts qu’avec les Nordiques de Québec.

 

ÉQUIPE D’ÉTOILES – 1997 À AUJOURD’HUI

 

SIMON GAGNÉ, AVANT – Ses statistiques dans le hockey junior avec les Remparts sont impressionnantes : 220 points en 165 matchs avec 89 buts et 131 passes.  Durant son séjour avec les Diables Rouges, il a également remporté la médaille d’argent avec Équipe Canada junior lors du championnat du monde de 1999.  Choix de première ronde des Flyers de Philadelphie lors du repêchage de la LNH en 1998, Simon Gagné a fait le saut dans la Ligue Nationale de hockey dès l’âge de 19 ans.  Au fil des saisons, il a fait partie de l’équipe du Canada qui a remporté l’or aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, la médaille d’or au championnat du monde de hockey de 2004 et celle d’argent à ceux de 2005.  Alors qu’il évolue avec les King de Los Angeles, il met la main, le 11 juin 2012, sur le plus prestigieux trophée du monde du hockey : la coupe Stanley.  Simon Gagné a également porté les couleurs du Lightning de Tampa Bay et des Bruins de Boston.  En carrière dans la LNH, il aura marqué 291 buts, récolté 310 passes pour 601 points en 822 parties, en plus de participer à 109 parties éliminatoires (37-22-59).  Son chandail #12 des Remparts a été retiré le 14 septembre 2001.

 

ALEXANDER RADULOV, AVANT – « Radu » a fait vibrer la foule du Colisée Pepsi lors des saisons 2004-2005 et 2005-2006. Les partisans des Remparts se souviennent particulièrement de sa deuxième campagne dans l’uniforme des Diables Rouges où il a récolté 152 points, dont 61 buts.  À son dernier match en saison régulière à Québec, il avait réalisé une impressionnante performance de sept buts et quatre passes pour 11 points et a évidemment été une pièce maîtresse dans la conquête de la coupe Memorial à Moncton en 2006.  Cette deuxième saison lui a également permis de remporter plusieurs honneurs dont ceux de joueur de l’année dans la LCH, meilleur compteur de la LCH et joueur le plus utile lors du tournoi de la coupe Memorial.  Il a de plus été sélectionné sur la première équipe d’étoiles de la LHJMQ, remporté le trophée Jean Béliveau (plus de points) et le trophée Michel Brière (joueur le plus utile).  Plusieurs sommets ont aussi été atteints, soit pour le plus de passes en une saison (91), le plus de passes en séries (34) et le plus de points en séries (55).  Il a finalement remporté la médaille d’argent avec l’équipe junior de la Russie au championnat du monde de 2005 et de 2006.  Repêché par les Prédateurs de Nashville en première ronde (15e au total) en 2004, il dispute deux saisons avec eux et quitte ensuite pour évoluer dans la KHL jusqu’à la fin de la saison 20015-2016. À ce jour, il a compilé un dossier de 106 buts et 163 passes en 351 matchs dans la LNH avec Nashville, Montréal et Dallas.  Au total, dans la KHL, il aura marqué 169 buts et obtenu 323 passes pour 492 points en 391 parties.  Son chandail #22 des Remparts a été retiré le 28 novembre 2007.

 

ÉRIC CHOUINARD – AVANT – En trois saisons avec les Remparts, Éric Chouinard a marqué 149 buts et obtenu 148 passes pour 297 points en seulement 181 parties.  Il domine toujours les joueurs de tous les temps de l’équipe pour la deuxième génération avec 148 buts en carrière et 297 points. Sélectionné en première ronde (16e au total) par les Canadiens de Montréal lors du repêchage de 1998, il évoluera chez les professionnels pour l’organisation des Canadiens, des Flyers de Philadelphie et du Wild du Minnesota jusqu’à la fin de la saison 2005-2006.  Il quitte ensuite pour évoluer en Europe, principalement en Allemagne, où il compilera un dossier de 202 buts, 255 passes pour 457 points en 455 parties.  Il a mis un terme à sa carrière à la fin de la saison 2017-2018 et occupe maintenant le poste de préfet de discipline de la LHJMQ.

 

JONATHAN MARCHESSAULT, AVANT – Depuis le début de sa carrière de hockeyeur, Jonathan Marchessault aura fait mentir bien des experts. N’ayant jamais été repêché au niveau midget, les Remparts le sélectionnent en 12e ronde (208e au total) lors de la séance de repêchage de 2007.  Il fera le saut chez les Remparts dès la saison suivante et portera l’uniforme des Diables Rouges pendant quatre saisons.  Il terminera son stage junior avec à son actif 98 buts, 141 passes pour 239 points en 254 parties.  Son acharnement au travail lui sera profitable puisqu’il fait le saut chez les professionnels dès l’automne suivant.  Il appartiendra tour à tour aux organisations des Rangers de New York (Hartford), des Blue Jackets de Columbus (Springfield) et du Lightning de Tampa Bay (Syracuse).  Durant son séjour dans la Ligue américaine de hockey, il participera au match des étoiles du circuit en 2011-2012, 2012-2013 et 2014-2015 et cumulera pas moins de 263 points en 306 parties.  Si on dit que la patience est une vertu, Jonathan Marchessault en aura eu besoin, car après avoir évolué dans les ligues mineures professionnelles pendant cinq saisons, il signe un contrat, à titre d’agent libre avec les Panthers de la Floride pour la saison 2016-2017 et connaîtra une campagne de 30 buts et 51 points en 75 parties.  Il sera par la suite sélectionné par les Golden Knights de Vegas lors du repêchage d’expansion à l’été 2017 et a terminé la dernière saison avec 75 points en 77 parties.  Il est en voie de connaître une autre bonne saison avec les Golden Knights avec à ce jour 35 points en 52 parties.

 

* Éric Chouinard et Jonathan Marchessault ont terminé à égalité au nombre de votes *

 

MARC-ÉDOUARD VLASIC, DÉFENSEUR – Si le joueur de hockey parfait n’existe pas, Marc-Édouard Vlasic était certainement ce qui s’en rapprochait le plus. Travailleur infatigable, il était constamment opposé aux meilleurs éléments adverses, et il s’acquittait de sa tâche avec brio, comme en fait foi son différentiel en carrière chez les juniors de +86.  Après s’être joint aux Remparts en décembre 2004, il dispute ensuite les deux saisons suivantes avec l’équipe avant de faire le saut dans la Ligue nationale de hockey avec les Sharks de San Jose qui en avaient fait leur choix de deuxième ronde (35e au total) lors du repêchage de 2005.  Il aura tout de même récolté 113 points en 177 parties dans l’uniforme des Remparts.  Son succès s’est poursuivi une fois chez les professionnels et il fait maintenant partie de l’élite de la Ligue nationale de hockey à la ligne bleue, lui qui en est déjà à sa 13e saison avec les Sharks.  Celui qui atteindra la saison prochaine le plateau des 1 000 matchs en carrière a jusqu’à maintenant marqué 65 buts et obtenu 232 passes en 935 parties et présente une fiche de +125.  Il fut membre de l’équipe nationale du Canada aux championnats du monde de 2009 où il a remporté la médaille d’argent.  Il a de plus été un élément clé pour équipe Canada lors de la conquête de la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Sochi en 2014.  En 2016, il a remporté la médaille d’or lors du tournoi de la Coupe du monde, en plus de gagner la médaille d’argent lors des championnats mondiaux de 2017.  Son chandail #44 des Remparts a été retiré le 20 mars 2015.

 

MIKAËL TAM, DÉFENSEUR – Choix de deuxième ronde (19e au total) des Remparts lors de la séance de sélection de 2007, Mikaël Tam domine, encore aujourd’hui, les joueurs de tous les temps de la deuxième époque des Remparts pour le plus grand nombre de matchs joués avec l’équipe avec un total de 318 parties.  Nommé capitaine à sa dernière saison avec les Remparts, il aura réussi à marquer 53 buts et à obtenir 87 passes pour 140 points en carrière, en plus de conserver une fiche de +85.  Reconnu pour son ardeur au travail, Tam fait le saut chez les professionnels en 2012 où il dispute des matchs pour différentes organisations dans la Ligue américaine de hockey et la Ligue de la côte Est.  Au début de la saison 2017-2018, il prend la décision de quitter pour la Chine, où il évolue depuis avec l’équipe de KRS-ORG de Beijing de la KHL.

 

MAXIME OUELLET, GARDIEN DE BUT – Maxime Ouellet fut le tout premier choix au repêchage de l’histoire des Remparts de la deuxième génération, alors qu’il fut sélectionné au cinquième rang de la première ronde de la séance de sélection de 1997.  Dès sa première saison, en 1998-1999, il se démarque en conservant la meilleure moyenne de buts alloués de la LHJMQ avec une moyenne de 2.70.  Récipiendaire du trophée Michael Bossy pour le meilleur espoir professionnel du circuit Courteau, il est sélectionné en première ronde, 22e au total, par les Capitals de Washington lors du repêchage de 1999.   Lors des deux saisons suivantes, il conserve le meilleur pourcentage d’efficacité de la LHJMQ, .916 en 1999-2000 et .913 en 2000-2001, saison qu’il a partagée entre Québec et Rouyn-Noranda et où il remportera le titre de joueur défensif de l’année. Il détient toujours le record d’équipe chez les Remparts de la deuxième génération pour le plus grand nombre de victoires en carrière pour un gardien de but avec 83.  Membre d’équipe Canada junior à deux reprises, il remporte la médaille de bronze deux années consécutives en 2000 et 2001.  Sa carrière professionnelle débutera en 2001-2002 et il demeurera dans l’organisation des Capitals jusqu’au début de la saison 2005-2006 pour ensuite être échangé aux Canucks de Vancouver.  Il a mis un terme à sa carrière en 2009.


CÉDRICK DESJARDINS, GARDIEN DE BUT – Échangé aux Remparts par l’Océanic de Rimouski à l’été 2005, après avoir porté les couleurs de l’équipe du Bas St-Laurent pendant près de trois saisons, Cédrick Desjardins fut sans contredit un élément clé des succès que l’équipe a connus lors de la saison 2005-2006.  C’est avec une moyenne de buts alloués de 2.95 et un pourcentage d’efficacité de .906 en saison régulière qu’il défend la cage des Remparts avec brio lors des séries de fin de saison pour aider son équipe à remporter la coupe Memorial.  Ses performances lui valent une sélection sur l’équipe d’étoiles du tournoi, en plus de remporter le titre de meilleur gardien de but de la compétition.   Son rendement lui permettra ensuite de faire le saut chez les professionnels en signant un contrat avec les Canadiens de Montréal.  Au fil des années et ce, jusqu’à la fin de la saison 2015-2016, il fera sa marque dans les circuits professionnels mineurs (AHL et ECHL) avec principalement les organisations de Montréal et Tampa Bay et y remportera plusieurs titres d’équipe et individuels.  Il évolue présentement, pour une troisième saison consécutive, avec les Marquis de Jonquière de la Ligue nord-américaine de hockey.

* Maxime Ouellet et Cédrick Desjardins ont terminé à égalité au nombre de votes *

 

PATRICK ROY, ENTRAÎNEUR-CHEF – Il a été associé aux Remparts de Québec en tant que co-propriétaire de 1997 à 2014, en plus d’occuper les fonctions de directeur-gérant dès la fin de sa carrière professionnelle en mai 2003.  Après deux ans, soit au début de la saison 2005-2006, alors que l’équipe n’avait remporté qu’une victoire en cinq sorties, il décide de diriger l’équipe en tant qu’entraîneur-chef et connaîtra une saison qui restera gravée dans les annales de l’histoire de la deuxième génération des Remparts, alors que la formation termine la saison avec 52 victoires et 18 défaites pour 106 points.  Les Remparts couronneront cette saison mémorable en remportant la deuxième coupe Memorial de leur histoire au printemps 2006.   En huit saisons à titre d’entraîneur-chef de l’équipe, il a remporté au moins 30 victoires à chacune d’elle et a obtenu au moins 40 victoires ou plus à six reprises pour un dossier de 348 victoires, 196 défaites, (moyenne de .640) en 544 parties de saison régulière.  À sa dernière saison dernière le banc de l’équipe en 2012-2013, il est devenu le premier entraîneur de l’histoire de la LHJMQ à obtenir une huitième saison consécutive avec une fiche de .500 ou plus.  Sous sa gouverne, les Remparts ont participé aux séries de fin de saison à chaque année, participant à la 1re ronde à une reprise, la 2e ronde à quatre occasions, à la 3e ronde deux fois et à la finale de la coupe du Président en 2006.   Il est revenu au poste de directeur-gérant et d’entraîneur-chef de l’équipe, le 26 avril 2018 après avoir dirigé l’Avalanche du Colorado pendant trois saisons où il a cumulé un dossier de 130-92-24 pour un pourcentage de .577, en plus de remporter le trophée Jack Adams remis à l’entraîneur de l’année dans la Ligue nationale de hockey (LNH) à la fin de sa première saison derrière le banc.  Natif de Québec, Patrick Roy a entrepris sa carrière dans la LNH en 1985 avec les Canadiens de Montréal qui en avait fait leur choix de 4e ronde (51e au total) lors du repêchage d’entrée de la LNH en 1984.  Il portera l’uniforme bleu blanc rouge pendant un peu plus de 10 saisons.  En séries éliminatoires, il mènera son équipe à deux championnats de la Coupe Stanley, en 1986 et 1993, dont son premier à sa saison recrue.  Échangé à l’Avalanche du Colorado le 6 décembre 1995, il disputera 478 parties et permettra à l’Avalanche de remporter la Coupe Stanley lors de la première saison de l’équipe en 1996 et, à nouveau, en 2001.  Il est le seul gardien de l’histoire de la LNH à avoir remporté 200 parties ou plus avec deux équipes différentes.   Au cours de sa carrière, Roy a remporté le trophée Vézina à trois reprises (1989, 1990, 1992) et cinq fois le trophée William Jennings (1987, 1988, 1989, 1992 et 2002).  Il a été sélectionné sur l’équipe d’étoiles de la LNH à six occasions, quatre fois sur la première équipe et deux sur la deuxième.  Il a participé au match des étoiles de la LNH à 11 reprises et a été nommé sur l’équipe d’étoiles des recrues en 1985-1986.  Patrick Roy a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2006.  Il a vu son chandail numéro 33 retiré par l’Avalanche du Colorado le 28 octobre 2003, alors que les Canadiens de Montréal ont fait de même, le 22 novembre 2008.

 

PROMOTION SPÉCIALE MATCH DU 50E ANNIVERSAIRE DE LA LHJMQ

Pour souligner les festivités du 50e anniversaire de la LHJMQ et assister à ce match thématique du 1er février prochain, au Centre Vidéotron, un forfait famille (deux billets pour adultes et deux billets pour enfants) est disponible au coût de seulement 33 $ sur ticketmaster.ca/remparts ou à la billetterie du Centre Vidéotron.

 

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015.

 

Pour suivre les Remparts :  Facebook, Instagram et Twitter.

plus de nouvelles
Remparts / Océanic (18 octobre)
Il y a 21 heures
TROIS MATCHS EN QUATRE JOURS AU CENTRE VIDÉOTRON CETTE SEMAINE
Il y a 22 heures
La séquence victorieuse s’arrête à six
Il y a 3 jours
Malatesta, Gaucher et Lapperière participeront au mondial M17
Il y a 6 jours
UNE SÉQUENCE VICTORIEUSE POUR LES REMPARTS
Il y a 7 jours
Remparts / Tigres (13 octobre)
Il y a 7 jours